spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Restriction d’internet : Larba Israel LOMPO se Prononce

Coupure de Facebook et si c’était pour couvrir la mise en exécution de l’accord militaire signé avec la France ?

Le convoi de Barkhane bloqué au Burkina Faso fut une humiliation à travers le monde entier pour la France.
La France n’a pas digéré cette humiliation. Elle a donc décidé de se venger en obligeant le président KABORÉ à se débarrasser de son manteau de président pour enfiler celui d’un ambassadeur afin de renégocier les modalités de l’intervention de l’armée française sur le sol burkinabè.
Souvenez vous que Macron avait fini par confirmer ce que je n’avais cesser de dire:«Barhane n’intervient pas au Burkina, c’a toujours était comme ça. Ils n’ont jamais voulu. » disait Macron.
Ce qu’il faut noter, lorsque la France a exigé en guise de punition, renégocier les accords militaires avec le Burkina Faso, le président KABORÉ a lancé un SOS en dévoilant qu’il renégocierait les accords militaires avec la France. Malheurement le peuple attendait que le président se comporte en Dadis Camara. Il n’y eut aucune pression populaire lors de ces négociations malgré mes interpellations. le peuple ayant consenti par son silence, le Président de Faso s’est retrouvé en manteau d’ambassadeur pour renégocier les accords.
L’étape suivante est bien la mise en application de ses accords qui semble désormais en marche permettant à l’armée française d’intervenir sur le sol burkinabè. Barkhane voulant prendre la température et évaluer l’effet coupure de Facebook, nous a offert 4 soldats français blessés sur le sol burkinabè. Elle a désormais un pays qui partage plus de 1000km de frontière avec le Mali.
Il faut ce pendant que le président KABORÉ sache qu’on ne gagne pas une guerre en devenant un ennemi avec quelqu’un qui couvre et assi sur sa tête. Le choix de la France qui est en guerre contre la souveraineté du Mali est une erreur géographie spirituellement grave.
Au peuple Burkinabè de comprendre qu’on ne peut demander à un président démocratiquement élu de tenir tête à la France indéfiniment.
Si le Président Macky Sall n’a pas pu empêcher la fermeture de sa frontière avec le Mali qui lui offre 60% de son marché portuaire, c’est qu’il y a une force qui dépasse le statut du Chef d’état qui tient le système. Car Macron même en est un esclave de ce système. Ce système qui a pu detruire en une seule question sur TV5, la nouvlle stratégie que Macron avait voulu mettre en place en contournant les Chefs d’état africains. Souvenez vous de la marmite salle (cf discours Elda KOAMA).
pouvait-on lire sur son compte facebook
spot_img

Autres Articles