spot_img
jeu 20 juin 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Sénégal/Election présidentielle : le chef de la mission d’observation de la CEDEAO rencontre les parties prenantes en préparation de l’élection présidentielle du pays.

Le chef de la mission d’observation de l’élection présidentielle de la CEDEAO au Sénégal, S.E. le Professeur Ibrahim Agboola Gam-bari a rencontré, ce vendredi 22 mars 2024, dans la capitale Sénégalaise Dakar, les parties prenantes et les groupes d’intérêt afin de faire pression sur la nécessité d’un sondage pacifique, libre, équitable et crédible.

Par Raoul NABOLLE

Le Professeur Gambari, accompagné par le Commissaire aux affaires politiques de la Commission de la CEDEAO, l’Ambassadeur Abdel-Fatau Musah s’est entretenu avec le Ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’étranger, S.E.M Mankeur Ndiaye, où il a exprimé le souhait primordial de l’organisation régionale « d’un exercice pacifique et transparent qui reflète la volonté du peuple sénégalais. »

Le chef de la mission d’observation de l’élection présidentielle de la CEDEAO au Sénégal, S.E. le Professeur Ibrahim Agboola Gam-bari a déclaré que l’institution sous régional allait envoyer des observateurs. « Le déploiement de 130 observateurs à long et à court terme de la CEDEAO vise à démontrer l’engagement de la CEDEAO à accompagner le processus jusqu’à une conclusion réussie. » A-t-il déclaré.

Le ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’étranger, S.E.M Mankeur Ndiaye quant à lui a donné l’assurance que « l’administration sénégalaise était prête à mener des scrutins libres et équitables avec le matériel nécessaire et les mesures de sécurité adéquates étaient mises en place.»

Par ailleurs, le chef de mission a également rencontré des représentants de la Coalition des Sociétés Civiles, dans la continuité de l’évaluation de la situation générale sur le terrain, et de l’engagement des institutions et des agences de gouvernance ainsi que la préparation de la population à l’exercice. Il leur a exhorté à « ne pas renoncer à défendre l’éthos démocratique, mais d’utiliser l’influence construite pour promouvoir la coexistence pacifique. »

Le Directeur général du Programme d’appui au changement et à la transformation de l’éducation (PACTE), M. Djibril Gningue, s’exprimant au nom des organisations de la société civile, a mis en lumière certains des défis observés par les organisations de la société civile dans les processus menant aux élections et aux efforts actuellement déployés pour y faire face.

En rappel après moult rebondissement et remous dans la classe politique et les acteurs et organisations de société civile, les citoyens sénégalais résidant à l’étranger seront face aux urnes le 24 mars 2024. Pour élire leur nouveau président.

www.channelinfo.bf

spot_img

Autres Articles