spot_img
mer 24 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Syndicat national des secrétaires du Burkina (SYNASEB) : Voilà qu’une fois de plus, le gouvernement s’illustre dans la destruction de la carrière des secrétaires

 

Syndicat national des secrétaires du Burkina (SYNASEB) a organisé une conférence de presse ce mercredi 20 avril 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre avait pour objectif de dénoncer les réformes entreprises par le gouvernement, notamment le département du Pr Séni Ouédraogo.

 

« Le Pr Séni Ouédraogo au lieu de s’appesantir sur les préoccupations réelles des travailleurs, passe tout son temps à jouer la carte dangereuse de la division entre les organisations syndicales de son département en impliquant  certains dans les activités et en ignorant  d’autres », a déclaré  Bourama Ouattara.

 

Le répertoire interministériel des métiers de L’État (RIME), ce statut particulier du métier « structurant » dont relève les secrétaires loin d’être une meilleure gestion de carrières est plutôt un saccage de carrière.

Saccage parce que l’emploi d’attaché de direction, catégorie « A » du secrétaire a été supprimé sans aucune explication et sans prévoir dans quel emploi seront reversés ceux exerçant dans cet emploi ».

Pour lui, cette même réforme met également les secrétaires des catégories C et B dans un désarroi total, « Jusqu’à présent, ils ne savent pas s’ils pourront postuler aux concours professionnels de 2021 et dans quels emplois », a déploré M. Ouattara.

Pour les conférenciers du jour, au regard de cette désastreuse situation et face au mutisme du Ministre en charge de la fonction publique et ce, malgré les multiples sollicitations du bureau national, le SYNASEB dit exigé du gouvernement, la poursuite sans conditions des conditions des négociations avec le SYNASEB afin qu’ils soit imprégné des tenants et aboutissants de ces réformes, la possibilité pour les secrétaires de catégories C et B de postuler aux emplois de leurs choix sans les principes de diplôme ni de quota car l’admission à un concours professionnel se fait sur la base du mérite; du reversement des attachés de direction dans des emplois à leur convenance et l’instigation d’un dialogue franc et sincère entre le gouvernement et les partenaires sociaux.

 

« En tout état de cause, le SYNASEB se donnera tous les moyens qu’il atteindre ses objectifs et le gouvernement endossera l’entière responsabilité de la dégradation du climat social », a martelé Bourama Ouattara.

 

Alida SOME

spot_img

Autres Articles