spot_img
mer 24 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Ouagadougou : le ministre en charge de l’énergie échange avec les acteurs du secteur privé pour des réformes du domaine

Ouagadougou : le ministre en charge de l’énergie échange avec les acteurs du secteur privé pour des réformes du domaine

Ce mardi 29 juin 2021 à Ouagadougou, le ministère de l’énergie, des mines et des carrières a tenu un atelier d’échanges avec les acteurs privés du secteur de l’énergie. Cette rencontre avait pour objectif d’échanger avec eux sur les opportunités d’affaires, pour une facilitation de leur implication dans le développement de l’offre en énergie au Burkina Faso.

 

représentant l’Association des professionnels des banques.M. Stéphane Tapsoba

 

Les acteurs privés du secteur de l’énergie, les institutions financières ainsi que le premier responsable du ministère de l’énergie, ses collaborateurs ainsi que les structures rattachées se sont réunis en atelier sous le thème « Secteur de l’énergie au Burkina Faso, quelles opportunités pour le secteur privée ».

 

L’énergie est un outil de soutien de la compétitivité de la croissance. C’est pourquoi il estime que l’accès au crédit permettrait de financer facilement le secteur, tout en favorisant son essor, d’où son plaidoyer aux institutions à revoir les conditions d’octroi de prêts, a affirmé M. Stéphane TAPSOBA représentant l’Association des professionnels des banques.

 

Selon M. Mathias ZOUBGA, représentant du secteur privé « le secteur privé est la cheville ouvrière en matière de création d’emplois. A s’en rapporter, cet atelier représente un cadre pour mieux comprendre les avantages du milieu ainsi que les différentes parts contributives du secteur privé, afin d’apporter des changements dans les vécus des ménages. Tout en réitérant leur disponibilité et leurs engagements pour le développement du domaine de l’énergie, il a invité les décideurs à leurs faire confiance.

Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’énergie, des mines et des carrières

 

Pour Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’énergie, des mines et des carrières s’est réjoui « Pour une activité première du genre, je pensais à une cinquantaine d’entreprises. C’est donc un honneur de voir que la salle a refusé du monde ». Revenant sur la vision président du Faso qui est d’offrir de l’énergie à la population en se basant sur les ressources et les capacités du pays, il a salué la tenue de la rencontre qui a réunis selon lui l’ensemble des acteurs qui « maîtrisent mieux le terrain ».

 

Du reste, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a souhaité qu’au sortir des échanges, l’on puisse mettre en place un mécanisme qui sera à même de révolutionner le secteur de l’énergie.

ALIDA SOME

spot_img

Autres Articles