spot_img
mer 24 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

La Coalition des Patriotes Africains (COPA-BF) adresse un ultimatum au chef de l’ Etat Burkinabè.

La coalition des patriotes africains, (COPA-BF) a tenu une conférence de presse le jeudi 13 janvier 2022 à Ouagadougou au centre culturel des jeunes Thomas Sankara.

 

La teneur de la discussion à portée sur la lecture de l’actualité Malienne. La COPA-BF appelle l’État Burkinabè à manifester contre les sanctions de la CEDEAO à l’égard du Mali. Les dirigeants ouest-africains réunis le 9 janvier à Accra en sommet extraordinaire, ont décidé de fermer les frontières avec le Mali et de mettre le pays sous embargo. Des sanctions qui interviennent en raison du projet de la junte de continuer à diriger le pays pendant plusieurs années. Elle est accusée de vouloir « confisquer le pouvoir » en se maintenant au pouvoir, sans élections, pendant des années.

« Utopiques « sont les sanctions contre le Mali, juge la COPA-BF. Et par conséquent, le président Roch Marc Christian KABORÉ doit se démarquer de ses sanctions.

La coalition va plus loin : elle menace de descendre dans les rues le 22 janvier 2022 si aucune action n’est menée jusque-là par l’État burkinabè pour se démarquer des sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

« Toute la jeunesse africaine, la diaspora, tous les afro descendants doivent se lever le 22 janvier pour montrer tous unis, notre mécontentement et notre ras le bol à nos chefs d’États et ceux qui doivent partir partiront » déclare Roland BAYALA, porte-parole de la COPA-BF.

Cette marche va se tenir sur tous les territoires des pays membres de la CEDEAO. Le message est destiné aux dirigeants Africains : exprimer le ras-le-bol des africains vis à vis de situation malienne et témoigner son soutien au peuple malien.

 

 

 

 

 

spot_img

Autres Articles