spot_img
jeu 18 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Koudougou : le ministre de la fonction publique visite des Écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat.

Le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié a effectué une visite des écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat à Koudougou, région du centre ouest le 12 février 2024.

Par Ariane SOME

Le ministre a visité deux centres de formation professionnelle de l’État, a savoir l’école nationale de santé publique (ENSP) et l’École Nationale Supérieure (ENS).

A l’ENSP où la tournée a débuté, le ministre a eu des échanges directs tour à tour avec le personnel enseignant et administratif, les délégués des stagiaires. Dans son mot introductif aux différents échanges, Bassolma Bazié a félicité les acteurs.

Pour lui, au-delà des rapports qui lui sont envoyés par les premiers responsables des établissements de formation professionnelle de l’Etat, il a estimé nécessaire d’effectuer une visite dans ces écoles et centres de formation afin de toucher du doigt les réalités que vivent les acteurs.

« Je voudrais qu’on se parle sans langue de bois et sans tabou. S’il y a des préoccupations, il faut les relever », a-t-il indiqué.

Aux dires du ministre Bazié, si l’Etat veut avoir de l’autorité à défendre, il faut faire en sorte que la ressource humaine qui est formée pour le représenter soit de qualité en terme de conscience, de compétence, de disponibilité, d’accessibilité, de recevabilité et d’exemplarité.

A l’issue du mot introductif, les acteurs ont exposé plusieurs préoccupations. L’insuffisance du personnel enseignant à l’ENSP, l’absence du statut du personnel enseignant, le traitement des actes de carrière après la formation, l’apurement du passif salarial des stagiaires issus des concours professionnels, la construction d’un réfectoire, l’organisation du texte de recrutement des inscrits sur titre au profit de la fonction publique sont, entre autres, doléances exposées à la délégation ministérielle.

Koudougou ministre de la fonction publique visite Écoles et centres de formation professionnelle de l'Etat.

Le ministre et ses collaborateurs notamment le Directeur de Cabinet, Mohamed Savadogo, le secrétaire permanent de la coordination des écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat et de la valorisation de l’expertise publique, Emmanuel Nignan, le Directeur général de la Fonction publique, Moctar Seidou Ganama, le Directeur général de l’Agence générale de recrutement de l’Etat, Samson Traoré et la Directrice générale des études et des statistiques sectorielles ont apporté des éléments des réponses aux préoccupations.

Après l’ENSP, le cap a été mis sur l’École normale supérieure où le même message a été passé au personnel enseignant et administratif ainsi qu’aux stagiaires à savoir recueillir les préoccupations des acteurs en vue de la recherche de solutions à court, moyen et long termes.

Ainsi, à l’ENS, les préoccupations exposées sont, entre autres, le problème d’infrastructures et de logistique, l’insuffisance d’allocation budgétaire, le problème des ressources humaines, l’absence d’une infirmerie, l’absence du statut du personnel enseignant.

Des éléments de réponse ont été également apportés à ces préoccupations par le ministre d’Etat et ses collaborateurs. « Nous sommes satisfaits des différentes réponses apportées », a laissé entendre le Directeur général de l’ENS, Pr Ousséni Sow.

L’ENS a été créée le 15 septembre 2021, suite à la création de l’École normale supérieure de Koudougou et l’Institut des sciences (IDS). Elle est constituée de cinq instituts et compte plus de 250 agents et plus de 7 000 stagiaires pour l’année académique 2023-2024. Quant à l’ENSP-Koudougou, elle a été créée en 1992.

www.channelinfo.bf

spot_img

Autres Articles