spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Cri de cœur des ressortissants de la commune de MADJOARI : si dans 7 jours, rien n’est fait, MADJOARI ne sera qu’une histoire et n’existera plus

Cri de cœur des ressortissants de la commune de MADJOARI : si dans 7 jours, rien n’est fait, MADJOARI ne sera qu’une histoire et n’existera plus

L’association des ressortissants de la commune de Madjoari a organisé une conférence de presse ce lundi 5 juillet 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre avait pour objectif de lancer un cri cœur pour sauver la commune Madjoari qui est presque occupé par les terroristes.

La commune de Madjoari est située dans la province de Kompienga, l’association des ressortissants de Madjoari lance un cri de cœur << si dans 7 jours, rien est fait, Madjoari ne sera qu’une histoire et n’existera plus. La base militaire qui y est depuis deux ans, pliera bagage pour certainement s’installer dans une autre zone plus burkinabè que nous>>, a annoncé M. Nassirou DAHANI.

M. Nassirou DAHANI,porte-parole des ressortissant de MADJOUARI

Selon le porte-parole M. Nassirou DAHANI la situation dans la commune de Madjoari, est déplorable, ainsi, ce sont 7 villages et 6 hameaux de culture qui sont tombés. « Seul le camp militaire et les riverains du camp sont encore sur le territoire communal. Si rien n’est fait, ce n’est plus qu’une question de temps. Madjoari sera rayé de la carte du Burkina selon le souhait de nos autorités, nous nous excusons pour le terme mais c’est notre ressenti », a- t- il déploré.

Il a ajouté que << la vie est devenue un calvaire pour nos parents restés à Madjoari. Toutes les boutiques, les pharmacies et magasins sont vide. Le carburant est devenu une denrée rare qui s’arrache à plus de 3000 FCFA le litre. Le simple sel, qui se vend à 25 FCFA ici à Ouaga n’est plus sur le marché. Imaginez le reste. La description est un calvaire pour nous>>, dixit le porte-parole.

En effet, pour se défendre les habitants de Madjoari ont exprimé leur besoin en VDP <<au nombre de 200 qui ont été enregistrés pour 80 postes à pourvoir et les autorités disent ne pouvoir former et équiper que 25 VDP. Mais, jusqu’à ce jour ils sont toujours en attente d’être appelé, formé s et équipés pour rejoindre le champ de bataille, l’attente dure depuis plus d’un an >>, a confié le porte-parole.

Par ailleurs, sur un total de <<14 000 mille habitants à Madjoari, il ne reste qu’un millier qui y vivent. L’Etat n’existe plus, les forces de défenses et de sécurité qui y sont n’attendent que la fin de l’évacuation des habitants pour aussi partir eux par hélico car dans cette île forestière, la seule route qui nous lie au reste du monde est en cours d’être coupé et personne ne veut encore l’emprunter. Les terroristes menacent de faire sauter le pont de Ségou pour couper définitivement la commune du Burkina », déclare le porte-parole de l’association des ressortissants de Madjoari.

spot_img

Autres Articles