spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Coopération avec la Russie : la réhabilitation du chemin de fer Ghana-Burkina au cœur d’une discussion à Ouagadougou

Le ministre burkinabè des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho a rencontré l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Alexey Saltykov, le 20 février 2024. La réhabilitation du chemin de fer Ghana-Burkina était au cœur des discussions.

Par Moussa Belem

L’ambassadeur Saltykov a exprimé l’intérêt de la Russie pour ce projet et a salué l’engagement du ministre Sorgho à développer des infrastructures de transport de qualité au Burkina Faso.

Le ministre burkinabè des Infrastructures a présenté les projets prioritaires d’infrastructure de transport du pays, y compris les projets ferroviaires, autoroutiers et routiers qui disposent d’études de faisabilité.

Lors de leur entrevue, le ministre Luc Sorgho a exprimé « son impatience de voir la Russie s’engager concrètement dans le développement du chemin de fer Ouagadougou-Accra», soulignant que le Burkina Faso est un pays carrefour de l’Alliance des États du Sahel et que le chemin de fer soulagerait considérablement le réseau routier.

C’est pourquoi il a instruit ses techniciens de fournir à la partie russe, toutes les informations utiles dans les meilleurs délais afin que des actions concrètes puissent être engagées.

Dans sa toute première déclaration de politique générale, en novembre 2022, le premier ministre Apollinaire Kyélem avait relevé l’importance particulière qu’il faut accorder aux voies de communication.

« Il sera question de réanimer le projet de construction du chemin de fer Accra-Ouagadougou», avait-il dit face aux membres de l’Assemblée législative de Transition.

« Nous essayerons aussi d’entreprendre, en partenariat avec le Mali, des études de faisabilité d’une ligne de chemin de fer Bobo-Dioulasso-Sikasso-Bamako», poursuivait le premier ministre.

www.channelinfo.bf

spot_img

Autres Articles