spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Conseil des ministres : le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions au Burkina Faso

(Ouagadougou, 06 mars 2024). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, le Conseil des ministres qui a examiné des dossiers soumis à son ordre du jour et pris plusieurs décisions importantes pour la marche de la Transition, selon le ministre d’Etat, Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO.

Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le Conseil a adopté un décret portant institution de la Journée des coutumes et traditions au Burkina Faso. Selon le ministre en charge de l’Administration territoriale, Emile ZERBO, dans le cadre de la valorisation de nos coutumes et traditions, le Chef de l’Etat a instruit son département d’engager des échanges avec les départements ministériels concernés et les personnes ressources que sont les chefs traditionnels pour l’institution de cette journée.

« Après les échanges, la journée du 15 mai a été choisie. Désormais, toutes les journées de 15 mai seront consacrées à la commémoration de nos coutumes et traditions », a indiqué le ministre ZERBO. Selon lui, ce décret a pour objectif de réaffirmer la laïcité de l’Etat et de permettre à la religion traditionnelle de retrouver sa place dans la société. Le 15 mai est désormais déclaré férié, a précisé Emile ZERBO.

Pour le compte du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, le Conseil a adopté un décret portant création d’une société dénommée Marena raffinerie d’or au Burkina Faso (MARENA RAFFINOR – BF SA). « Il s’agit d’une société à économie mixte dont le capital fixé à 10 millions FCFA est détenu à 51% par l’Etat burkinabè et à 49% par un partenaire stratégique à savoir Marina Gold Mali », a soutenu le ministre en charge du Commerce, Serge PODA.

Cette société dont la mise en place va susciter un investissement de 3,5 milliards FCFA, va contribuer à produire un chiffre d’affaires annuel moyen autour de 7 milliards FCFA, sur les cinq premières années. La mise en place de cette société permettra aussi de créer plus de 70 emplois, de lutter durablement contre la fraude constatée dans le secteur minier avec l’exportation de l’or brut et d’engranger assez de recettes pour le budget de l’Etat.

Pour le compte du ministère de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, une communication orale a été faite au Conseil concernant la découverte le 1er mars 2024 dernier d’un foyer de grippe aviaire dans l’arrondissement 5 de la ville de Ouagadougou portant sur un élevage de dindons. Les mesures prises par le département en charge des ressources animales et halieutiques ont permis de maitriser et de circonscrire le seul foyer jusqu’à présent, selon le ministre délégué chargé des Ressources animales, Amadou DICKO.

Pour le compte du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, le Conseil a adopté un décret portant conditions d’exercice des activités d’opérateur du livre au Burkina Faso. Il s’agit, selon le ministre d’Etat Jean Emmanuel OUEDRAOGO, d’un décret d’application de la loi d’orientation sur la filière livre et lecture publique.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

spot_img

Autres Articles