spot_img
mer 24 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Burkina Transports : 124 milliards de francs CFA d’investissement pour améliorer la mobilité urbaine

Ce samedi 17 février 2024 à Bobo-Dioulasso sous la présidence du ministre d’État et de la communication Jean-Emmanuel Ouédraogo représentant le chef du gouvernement Apollinaire Kyélem, a annoncé que   124 milliards seront injectés au Burkina pour améliorer la mobilité urbaine lors de la cérémonie de lancement officiel du Projet de Mobilité Urbaine et de Développement Urbain des Villes Secondaires (PMDUVS).

Par N. Wendégoudi

Ce projet d’urbanisation bénéficiera à trois villes du Burkina, dont Bobo dioulaso, Kaya et Ouahigouya. Le coût du projet ambitieux s’élève à 124 milliards d’investissement et est reparti ainsi qu’il suit pour les trois villes : Bobo-Dioulasso (51 milliards de F CFA); Kaya (29 milliards de F CFA) et Ouahigouya (30 milliards de F CFA).

Les activités phares du projet sont entre autres, le soutien à l’achat de véhicules électriques à trois-roues et à l’infrastructure associée ; l’amélioration des voiries dans les trois villes ; la construction et la remise en état des systèmes de drainage dans les trois villes (90 kilomètres de canaux d’évacuation des eaux pluviales sont construits dans les zones inondables des villes urbaines bénéficiaires.); la création de 11 000 emplois journaliers ; la remise en état et l’amélioration d’espaces verts et publics dans les trois villes.

Le Ministre d’Etat Jean Emmanuel Ouédraogo, a rassuré que le Gouvernement porte une attention particulière à ce projet très important d’une durée de cinq ans qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations. « La présence de l’Etat sera alors renforcée grâce à l’amélioration des capacités des villes à répondre aux besoins de la population et à prévenir les conflits » a-t-il dit.

Le PMDUVS bénéficie de l’appui de la Banque mondiale. Ce projet vise à améliorer la mobilité urbaine, l’accès aux services de base et aux opportunités économiques et à renforcer les capacités institutionnelles de gestion urbaine dans des villes secondaires sélectionnées au Burkina Faso que sont Bobo-Dioulasso, Kaya et Ouahigouya.

www.channelinfo.net

spot_img

Autres Articles