spot_img
jeu 20 juin 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

Burkina/Energie : la Direction générale des Carrières valide l’étude de base du Projet de valorisation et de renforcement.

La Direction générale des Carrières a organisé Bobo-Dioulasso, les 20 et 21 mars 2024, l’atelier de validation de l’étude de base de l’exploitation artisanale et à petite échelle des minéraux du développement du ‘’Projet de valorisation et de renforcement de l’exploitation artisanale des minéraux du développement (PVREAMD)’’. Ce projet vise relever les défis du sous-secteur des carrières à travers la réalisation de plusieurs activités.

Par Raoul NABOLLE

Dans l’objectif de valider l’étude de base du Projet de valorisation et de renforcement de l’exploitation artisanale des minéraux du développement (PVREAMD), un atelier de validation des activités de l’étude s’est tenu le mercredi 20 et jeudi 21 mars 2024 à Bobo-Dioulasso

Ce projet a été financé par le Programme Afrique caraïbes Pacifiques-Union Européenne (ACP-UE) phase Il, le PNUD et l’Etat burkinabè à hauteur de 241 761 330 FCFA.

Selon le Secrétaire général du Ministère de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Doulaye SANOU, « le Burkina Faso dispose d’un important potentiel des minéraux du développement, offrant des opportunités économiques et d’investissement. » Affirme-t-il, avant de poursuivre en disant que l’une des priorités du département en charge des carrières, selon lui, est de booster le sous-secteur par la diversification et la bonification des productions. « Il convient que l’exploitation des minéraux du développement soit mieux encadrée pour un meilleur impact socio-économique » a-t-ils soutenu.

Cette étude a pour but de recenser les acteurs et de créer des bases sur l’état de l’exploitation artisanale des minéraux du développement dans les communes cibles de quatre régions. Il s’agit des Hauts-Bassins, du Sud-Ouest , de la Boucle du Mouhoun et du Centre Sud. Cette étude revêt une importance capitale pour le Burkina Faso qui souhaite postuler pour la phase III du programme ACP-UE en faveur des minéraux du développement.

Pour le directeur général des carrières, Patoingnimi Arsène KIENDREBEOGO, le PVREAMD vise à « contribuer à la dynamisation et à l’amélioration des moyens de subsistance des exploitants artisanaux. » a-t-il fait savoir.

Par la suite, le directeur général des carrières a affirmé « qu’il s’agit notamment des besoins d’encadrements, d’appuis techniques et financiers des jeunes et des femmes engagés dans l’exploitation artisanale des minéraux du développement. Cela leur servira pour le développement de leurs activités, l’accès aux meilleures pratiques, aux équipements et produits adéquats, en vue de l’accroissement de leurs revenus et de l’amélioration de leurs conditions de vie. »

Ces 48 heures de travail permettront d’enrichir le rapport et de valider à travers un consensus des différentes parties prenantes. Au cours de l’atelier, des attestations de reconnaissance, des équipements de protection individuelle et d’unités de production semi-mécanisées ont été remis à des exploitants organisés en association et en coopératives.

www.channelinfo.bf

spot_img

Autres Articles