spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

BURKINA : CRISE AU SEIN DU PARTI MOUVEMENT AGIR ENSEMBLE.

Le parti le Mouvement Agir Ensemble aurait sanctionné des individus qui auraient été coupable de manquement grave selon les textes qui régissent le parti avec des suspensions allant de 9 à 12 mois.
Dans un point de presse ce mercredi 31 mars 2021 à Ouagadougou.
Selon le président du parti Aboubacar DIALLO : »ses sanctions ont été prise en toute transparence et ont été largement approuvées par les participants de ladite session ».

Ne l’entendant pas de cette oreille, les militants ayant été sanctionné ont pris d’assaut le siège du parti estimant que leur présence était nécessaire étant toujours membre du parti, et dans la même lancé demander le départ de Monsieur Aboubacar DIALLO, président du parti.

« Quand nous sommes arrivés, je me suis présenté comme étant le responsable des jeunes de l’arrondissement 11 de Ouagadougou, les CRS qui étaient là nous ont dit que seule la presse peut avoir accès au sein du bâtiment. Nous sommes déçus du président Aboubacar DIALLO, parce qu’il ne fait pas son travail. Agir Ensemble est un grand parti et notre mentor Kadré Désiré Ouédraogo est un homme national et international, c’est un rassembleur, un homme de paix mais le président Aboubacar DIALLO, président du parti Agir Ensemble n’est pas rassembleur, c’est à peine s’il reconnait les membres. Nous sommes déçus de Agir Ensemble mais pas de Kadré Désiré Ouédraogo, nous demandons le départ d’Aboubacar DIALLO, président du parti, [……..] il a saboté le parti, nous ne voulons plus de lui » a clamé Ilyas Ouédraogo, responsable des jeunes de l’arrondissement 11 de Ouagadougou.

Alida SOME

spot_img

Autres Articles