spot_img
mar 23 juillet 2024

Tel/WhatsApp : +226 55 53 93 22 | info@channelinfo.bf

spot_img
spot_img

ASSISES nationales de l’éducation : OUARO expose ses ambitions au CES

Ce mardi le ministre en charge de l’éducation nationale Stanislas OUARO a échangé avec le président du CES. Sur la table des échanges, la tenue des assises sur l’éducation en septembre prochain. Le patron du département de l’éducation burkinabé est allé expliquer sa démarche d’organiser les assises sur l’éducation au président du conseil économique et social.

 

Le Ministre OUARO au sortir de ces échanges a laissé entendre qu’au regard de l’importance de ces assises et de la mission du CES « nous souhaitons

ministre en charge de l’éducation nationale Stanislas OUARO

que les réflexions autour des TDR mis à leur de la disposition afin de faire des suggestions, des recommandations et des amendements pour que nous puisons mieux préparer cette assise ». En bref le ministre OUARO dit souhaiter pour la réussite de cette assise que le CES soit partie prenante pour qu’a l’issue de ces assises des conclusion pertinentes puisse être trouvées pour l’amélioration du système éducatif Burkinabè.

 

 

 

Le président du Conseil Economique Social (CES) Moïse NAPON a félicité Stanislas OUARO pour sa démarche qui se veut inclusive, et il promet que

Moïse NAPON président du Conseil Economique Social (CES)

son institution va apporter sa contribution lors des assises sur l’éducation nationale. Il poursuit en ces termes « en touchant tous les partis prenants, c’est l’idée d’amener tout le monde à réfléchir et à trouver des solutions qui soient des solutions durables pour que l’éducation e notre pays puisse former des hommes intègres qui vont demains relever tous les défis de ce pays ». Faut-il le repeller, Conseil Economique Social (CES) a été créé en le 19 mai 1959, il a pour mission entre autres de donner son avis sur les questions à caractère économique sociales et culturelle portées sa connaissance par le président du Faso ou le gouvernement et est formé par un collège de 90 conseillers.

 

Alida SOME

spot_img

Autres Articles